Carnet de Route : Lancer son activité de Coaching

En discutant avec toi sur le Forum, je me suis rendu compte que j’étais loin d’être le seul à vouloir vivre le boulot de mes rêves.

On sait tout les deux que c’est loin d’être le choix le plus facile.

Traversée du désert, retour chez ses parents, repas quotidiens à base de pâtes et de (?)… pâtes, solitude, pression, stress, longues nuits de travail…

Bref… La passion nous tient éveillée (et la persévérance) !

Une question m’est alors apparue…

Pourquoi ne pas simplement te partager mon parcours ?

Mes échecs… Mes réussites… Mes doutes…

Tu sauras tout !

J’essaierai d’être le maximum transparent pour que tu puisses en tirer des leçons.

Que tu puisses toi-même te faire une idée RÉELLE de l’entrepreunariat (et du coaching).

Sans paillettes. Sans fioritures.

La vie. La vraie.

Je ne vais pas passer par 4 chemins :

Ici, ça sera le carnet de route de mon évolution au sujet du lancement de mon activité de coaching.

L’idée ici est que je t’écrive chaque semaine mon évolution, où j’en suis dans mes projets, le nombre de clients, si mon entreprise décolle (ou non), si le suicide est proche, ou que le départ de chez mes parents se profile…

Tu es bien sur libre de commenter après chacun de mes posts pour me donner ton avis, tes conseils, ou même me rendre un feedback.

TU ES PRÊT.E À REJOINDRE L’AVENTURE ? C’EST PARTI !

7 J'aimes

Semaine 1
Nombre de Client : 0
Persévérance : 10/10
Humeur : 8/10

Retour à la case départ…

Cela fait 6 mois (jour pour jour) que j’ai quitté mes études…

Je me suis lancé à plein temps dans mon activité (uniquement) sur le web…

Pour te donner quelques chiffres…

En 6 mois, j’ai créé :

  • 5 produits (formations, offres de coachings,…)
  • 60 vidéos
  • 30 emails

Argent gagnée : 0. Nada. Rien.

Après quelques mois à voyager dans divers pays d’Europe…

Retour à la case départ…

Retour chez mes parents.

Introspection. Prise de recul. Réflexion….

On est avant tout des vendeurs de Bonheur.

Tu achèterais à un dépressif sa recette du bonheur ?

Si tu n’es pas fondamentalement heureux dans ton activités , tu ne donneras pas envie aux gens d’embarquer dans l’aventure.
Dans TON aventure.

Pourquoi je te dis ça ?

J’ai passé 6 mois à travailler sur un écran.

6 mois, cloué sur ma chaise à fixer une lumière bleue pendant desssss heures.

Je n’ai rien contre le fait de travailler sur un écran.

Mais j’ai vite compris que ce n’était pas fait pour moi…

Je n’étais pas aligné avec qui j’étais, réellement.

Moi, ce que j’aime c’est l’humain.

Les interactions. Le contact social.

Un moldu m’aurait dit : “T’as perdu 6 mois de ta vie mon gars, ca me ferait ** d’être à ta place…”

Alors oui, je n’ai rien gagné (financièrement) pendant cette période.

Mais j’ai tellement appris sur moi, sur le marketing (merci @jean_riviere )… Et cela, ça n’a aucun prix. J’en suis hyper (méga) reconnaissant.

L’argent viendra plus tard. J’en ai aucun doute.

Le fait d’avoir vécue cette expérience me permet d’être plus aligné avec qui je suis, vraiment. Me connaître.

Leçon n°1 : Remets-toi en question et apprends de tes erreurs. Au lieu de t’en vouloir pour avoir loupé X semaine de ta vie à n’avoir pas/peu de résultat, sois reconnaissant.e d’avoir vécu cette expérience. Cela fait parti de ton apprentissage (vers la richesse ?).

Si ca ne va pas: change-le !

Albert Einstein disait : “La folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

J’adore cette citation.

Je vois tellement de débutants qui démarrent un projet et qui n’ont pas de résultat.

Ils persévèrent sur une voie qui les mèneront nul part.

Mais ils continuent encore et encore. Et… encore.

À ce niveau là, on parlera d’ “archarnement”.

J’étais dans ce cas là pendant 6 mois puis… j’ai compris.

Leçon 2 : Si tu n’as pas de résultat, change ta façon de faire ! Passe de l’audio à la vidéo. De la vidéo aux petites conférences. Des conférences au coaching… Au plus ton changement sera rapide, au plus les chances de voir tes (nouveaux) résultats seront rapides.

Conclusion : Je vais mettre mon activité sur le web en pause et lancer mon activité de coaching dans la VRAIE VIE. Je détaille plus bas comment je vais m’y prendre…

Une fois que mon activité de coaching sera lancée (dans la vraie vie donc), internet me servira comme effet de levier.
Exemple : Une conférence que je ferai une fois devant des gens, je la publierai et la mettrai ensuite en vente auprès de centaines de personnes.

Ma grosse remise en question actuellement est que toutes les personnes qui font du coaching (peu importe le domaine) ont démarré dans la vraie vie avant de passer sur le web.

Anthony Robbins donnait des conférences devant des dizaines de personnes avant de se filmer tranquillement dans son canapé pour donner des conseils.

Il y’a plein d’autres exemples (David Laroche, Franck Nicolas,…)

J’ai fait l’erreur de commencer par internet pour me développer ensuite dans la vie réelle alors que lorsqu’on souhaite démarrer en tant que coach (peu importe le domaine), on doit commencer par accompagner des gens dans la vraie vie d’abord.

Mes objectifs pour la semaine à venir :

1- Créer et faire imprimer des cartes de visites

Je ne vais pas démontrer ici la puissance du bouche à oreille. Je compte alors à chaque fois que je parle de mon projet (le plus possible dans mon entourage) distribuer ces cartes.
L’idée est de les distribuer au maximum pour me faire connaitre.
On verra ce que ca donne… Mon hypnothérapeute m’a dit qu’avec cette unique technique, il avait doublé son CA.

2- Préparer des (petites) conférences via l’application Meet Up

À l’heure où j’écris ces lignes, je suis le seul à me balader dans les rues à cause de ce foutu virus… Donc , je vais voir la tournure des choses mais je ne pourrai peut être pas réaliser ces premiers événements.

À la fin de chaque présention (gratuite pour l’instant), je proposerai une séance de coaching offerte de 30 minutes pour vendre alors un accompagnement (durant le coaching).

3- Intervenir dans les workshops de mon coworkings

Encore une fois, ici même idée que le point 2.

4- Être partout

Je fais réfléchir et mettre en place une stratégie pour pouvoir être présent partout et que les gens me connaissent. Essayer de voir si je peux intervenir dans les écoles, université, lycées et entreprises… Toujours dans l’idée de me faire connaitre et de proposer un premier service gratuit dans l’unique objectif ensuite de vendre un service “premium” payant.

Affaire à suivre…

3 J'aimes

sympa ton initiative. Je vais également lancer une offre de coaching prochainement.

1 J'aime

Je ne connais pas l’appli meetup. Est ce un réseau social? Peut on faire du partage d’écran?

1 J'aime

Courage, on est tous avec toi dans tes aventures !

L’initiative du carnet de route est très bonne. Je vais prendre plaisir à te suivre.

1 J'aime

Meetup.com

2 J'aimes

Comme @Paul_Lebraud t’as mis le lien, c’est une application qui te permet de réaliser des événements dans ta ville (ou les villes aux alentours).

C’est aujourd’hui, selon moi, la meilleure application pour gérer/ organiser des événements. Tu peux bien sur rendre chacun de ces événements payants. L’idée est toujours d’avoir un événement en cours pour avoir des inscrits (tu peux lier meetup avec ta mailing list).

Salut Simon,

En quelques mois, tu as déjà appris énormément de choses : les bases de la technique web, de la création de contenu, de la création de produits, de la vente…

Il faut voir le chemin parcouru en 6 mois : tu as peut être appris davantage de choses pendant tes études.

Ce qui impacte le plus les chances de succès, c’est la capacité à persévérer.

En ce qui concerne les rencontres meetup et autres, ces prochains mois ça risque d’être difficile étant donné que la plupart des réunions seront limitées par les mesures autour du coronavirus.

Mais c’est peut être l’opportunité de se mettre à fond sur un projet chez soi, de tout préparer, d’avoir déjà des contacts…

Bravo pour ta persévérance à tester. C’est comme ça qu’on obtient des résultats.

Tu as vu tout ce que j’ai testé depuis qu’on se connait : pourtant ça fait depuis 2004 que je vis du web.

Il faut continuer : les semaines et les mois qui viennent sont l’occasion de se donner à fond dans un projet sur lequel on aurait eu moins de temps à consacrer en période normale.

Ce que je te conseillerais, davantage que de chercher des techniques ou des méthodes, avec ce que tu as déjà exploré, c’est de créer du contenu ultra-qualitatif qui va rassembler naturellement un petit groupe de fans autour de ton travail.

Sans vouloir forcément vendre tout de suite, sans vouloir forcément trouver la structure de business qui va marcher pour toi tout de suite.

Parce qu’une fois que tu auras ce groupe de fans, ce sera beaucoup plus facile de tester des méthodes en ayant des résultats tout de suite, et donc en avançant plus vite.

5 J'aimes

Semaine 2 (première semaine de confinement)
Nombre de Client : 0
Persévérance : 10/10
Humeur : 9/10

Remise en Question et Planification…

Avant cela , pour reprendre ma réponse d’un ancien post. Voici la liste de mes objectifs « supposés » actuels durant la période de confinement. Comme tu t’en doutes, j’ai du changé mon fusil d’épaule…

  • Faire une (à deux) conférence(s) en ligne avec Zoom par semaine (la première est vendredi soir)
  • Mettre en place un blog + écrire des articles de référence : un gros article de plus de 2000 mots par semaine
  • Créer un Quizz : pour augmenter le nombre d’inscrits et à terme faire de la pub dessus
  • Essayer (je ne promets rien) de lire un livre par semaine et partager le résumé sur le forum

Enième claque…

Vendredi soir avait lieu ma première conférence en ligne (via Zoom)…

Ce fut un gros carnage…

La conférence était planifiée à 17h, je suis arrivé à 17h…

Première erreur…

Mon micro ne marchait pas et j’ai du annulé la conférence…

Ensuite, 2 personnes étaient présentes (dont @jean_riviere qui pourra en témoigner :joy:)…

Deuxième grosse erreur…

Même si le fait de faire une conférence en ligne devant 2 personnes n’est pas une erreur en soi mais c’est sacrément mauvais pour la preuve sociale…

Conclusion : Lorsque que tu dois réaliser une conférence en ligne, il est primordial que tu viennes minimum 20 minutes avant. Ne serait que pour tester ton matériel et pour les personnes qui se présentent quelques minutes avant. Enfin, si tu souhaites vendre une prestation/ un produit à la fin de la conférence, l’idéal est quand même d’avoir un nombre raisonnable de personnes présentes (15 serait un bon minimum). Tu peux le faire via la pub FaceBook, en parler sur les différents réseaux ou utiliser des connaissances à toi pour en parler autour d’elles…Qui a envie d’acheter une prestation qui n’attire qu’une seule personne ?

Internet n’est pas pour moi (pour l’instant)…

Dans mon précédent post, j’expliquais que je n’étais pas aligné avec le fait de travailler sur internet…

Cette énième claque (avec ma première conférence Zoom) m’a bien conforté dans mon choix que mon business ne devait pas commencer sur internet…

Même si je ne crois pas au Karma ou aux divinités supérieures, le fait de n’avoir eu aucun résultat en plus de 6 mois de boulot intensif, était bien un signe…

Je n’étais pas aligné sur qui j’étais et ce que je voulais et cela se ressentait (surement) dans mon contenu…

Après coup, je pense avoir été attiré par le web plus pour la reconnaissance rapide et l’argent rapide que le vrai plaisir de bosser chaque jour sur le web…

Conclusion: Si tu n’es pas aligné.e sur ce que tu fais, forcément cela se verra au travers du contenu que tu crées.

Planning de la semaine à venir :

  • "J’arrête quand j’en ai marre": Je suis un gros addict du travail et je compte y aller vraiment doucement sur le contenu que je produis sur internet. Je travaillerai uniquement quand j’en aurais envie. Pas de pression. Pas de grands objectifs. Je suivrai les objectifs que je me suis donné pendant cette période de confinement (à voir plus haut). Si je les atteints tant mieux, si je ne les atteints pas tant pis.

  • Planifier l’avenir : Dans ma thématique, je suis à la limite entre la psychologie clinique et le développement personnel. J’ai déjà une licence en Psychologie et je me pose sérieusement la question de reprendre mes études. Cela peut faire une réelle différence dans mon business à l’avenir. Si c’est le cas, je partirai sur un statut étudiant -entrepreneur pour avoir un soulagement ou niveau de mes heures de boulot. Je pourrai ainsi mener deux combats de front : avancer sur mon projet perso en coachant des gens, tout en travaillant pour être diplômé et développer mes compétences cliniques.

  • Profiter de la vie : Avec ces changements constants, je suis pas mal impacté émotionnellement et j’ai tendance à m’oublier un peu. Or, nous sommes la personne la plus importante dans notre vie. Si tu ne prends pas soin de toi, personne ne le fera. J’ai divers projets pour m’occuper et m’éclater durant ce confinement :

  1. Passer mon permis bateau (partie théorique)

  2. Lire (et te poster un résume sur le Forum)

  3. Sport (crossfit, course à pied, yoga)+++

  4. Profiter du temps de ce confinement pour me rapprocher de ma famille

Finis de souffrir… Je vise l’épanouissement dans mon boulot… J’ai fini de forcer constamment… Affaire à suivre…

3 J'aimes

Salut @Wis j’ai vraiment l’impression d’avoir accès à ton journal intime !

Tu as fais preuve de beaucoup de résilience durant le début de ton parcours et pour ça je te dis bravo, Tu as une force en toi très importante pour la suite donc il ne faut surtout pas arrêter en chemin et capitaliser sur tout ce que tu as appris.
Tu sais faire des formations, des vidéos, des emails, …

Rappel toi toujours de cette citation :
Je n’ai pas échoué mille fois. J’ai simplement découvert mille façons de ne pas faire une ampoule électrique. – Thomas EDISON

Ça fait 13 ans que je boss sur le web, et des galères j’en ai eu! (problème technique, incompatibilité d’humeur avec certain clients,…) j’aurai pu tout envoyer balader mais je n’ai jamais abandonné. Et tu sais quoi, ça paye !

Il faut juste te recentrer sur le principal, et le principal pour toi c’est ton prospect !

Comme la évoqué Jean plus haut, tu dois absolument avoir des personnes intéressés par toi (ta personnalité) et par ce que tu proposes (des contenus qui leurs parles) avant de pouvoir leur vendre quelques choses.
On parle souvent des 1000 premiers fans mais dans ta thématique tu peux surement commencer avec 100.
Donc reprend la base : qui est ton client idéal ?
Et créer du contenu pour lui et rien que pour lui.
Si tu as le temps, va même discuter avec lui en privé pour connaître son état d’esprit au moment ou il ta contacté, ses problèmes, douleurs, frustrations,…(sur le ton de la discutions, ça fonctionne très bien)
Ce n’est pas la partie du business en ligne la plus facile, n’y la plus fun, mais grâce à ça tu auras des fondations solides pour avancer dans ton business.
Une dernière chose : fait des tests sur des durées courtes avec des objectifs et une échéance écrite.
Une sorte d’auto engagement : je m’engage à tester ça X pendant Y jours avec Z résultats.
A la fin tu analyses, tu en tires les conclusions et tu réitères !

Je continuerai à suivre ton évolution

5 J'aimes

Je rejoins à 100% ce qu’a écrit @steph66.

Ce n’est que le début : que ce soit sur le web ou pas (c’est la même chose pour un auteur), c’est crucial de réunir une communauté de fans.

Peu de choses vont pouvoir fonctionner tant que ce n’est pas fait. Et d’un coup, énormément de choses vont se débloquer une fois que ce sera le cas.

Ce qui fait qu’une activité comme la notre fonctionne, c’est qu’on a réuni une communauté de personnes qui s’intéressent à ce qu’on dit, et qu’on a entretenu pendant un moment la relation qu’on a avec ces personnes.

Les techniques marchent, mais sans avoir sa « famille en ligne », elles ne servent à rien.

Que ce soit sur le web ou ailleurs, le plus dur c’est de persévérer.
La plupart des gens qui sont partis avant de réussir ont juste abandonné trop tôt.

Tant que tu n’as pas une vraie communauté de fans, tant que tu n’as pas réuni ta « famille en ligne », ça serait dommage de baisser les bras.
Parce que tu partirais avant d’avoir pu essayer quoi que ce soit…

5 J'aimes

Comment compte tu créer ton quizz? je ne parle pas de la solution technique mais du contenu.

Je ne sais pas encore exactement mais je partirai surement sur un « Es-tu X ? Fais le test » ou encore « Es-tu fait pour X ?Fais le test »

À partir de là, je compte créer plusieurs profils (entre 3 et 5). Chacun de ces profils seront liés à différentes qualités, avantages et inconvénients dont j’essaierai d’être le plus précis possible, sans clasher la personne bien sur. Dans cette réponse, j’apporterai différentes pistes sur lesquelles elle pourra travailler et se développer.

Bien sur, pour recevoir la réponse détaillée, elle devrait entrer son email

Merci pour ta réponse. La difficulté est de créer les différents profils. As-tu déjà une idée pour le faire?

Yes ! Pour ça, il ne devrait pas trop avoir de difficultés normalement haha

on peut se baser sur les personas de sa thématique?

Salut @Wis,
Ça demande déjà une bonne dose de courage pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! A cela tu augmentes le challenge en nous révélant ton carnet de route avec ta stratégie en cours et c’est à la fois intéressant et remarquable. Continues, tu as capté mon et probablement notre attention. Au plaisir de se parler ! :wink:

3 J'aimes

Je viens de découvrir ton initiative !!! Et je te souhaite une pleine réussite dans sa réalisation :smiley:

1 J'aime