Pouvoir d'achat de sa cible?

Salut à tous,

Je suis en train de créer une formation en ligne à destination de chercheurs d’emploi (comment trouver un job facilement - faire un bon CV, apprendre à se créer un réseau et réussir son entretien d’embauche). J’ai une certaine expérience dans le domaine et j’ai beaucoup à apporter sur le sujet.

J’ai déjà créé la formation et la page de vente, il ne me reste plus qu’à héberger la formation, créer un lead magnet, la séquence d’emails et ça devrait être bon.

Cependant une question me vient à l’esprit - le pouvoir d’achat de la cible !

Si ces personnes recherchent un emploi, elles n’ont pas beaucoup de moyens j’imagine. Surtout que ma formation est plutôt premium (497 euros pour la formation de 5 heures en vidéo - mais j’y offre vraiment beaucoup de valeur selon moi- avec une formule upsell avec un coaching à 997 euros).

Est-ce moi qui me met des barrières mentales ?

Merci pour votre précieuse aide :slight_smile:

Bienvenue sur le forum !
Effectivement, ça peut être un problème, à moins que la formation concerne des personnes très qualifiées, dans un secteur précis, et que la promesse soit très convaincante.

Sur les campagnes de pub, je ne ciblerais pas toutes les personnes au chômage, mais seulement celles qui font parties de catégories précises (plus d’un certain âge, centres d’intérêts qui montrent un certain niveau social…), ou bien je déclinerais la formation pour des métiers spécifiques (« trouver un emploi de […] »).

Merci pour ta réponse Jean ! Et merci pour l’accueil - ce forum est super :slight_smile:

Oui je vois ce sont de bonnes idées ! A vrai dire j’avais déjà été exposé au problème lorsque j’ai créé ma toute première formation à destination des étudiants en classe prépa (que je n’ai jamais lancée finalement…) : ceux qui tombent sur la page de vente sont les étudiants qui n’ont pas de pouvoir d’achat (alors que ceux qui ont l’argent sont plutôt les parents, et c’est alors les enfants qui doivent convaincre les parents, c’est un blocage supplémentaire à franchir).

1 J'aime

Il faudrait tester de s’adresser directement aux parents pour voir.
Aucune idée si ça peut marcher, mais ça pourrait se tester.

L’idée peut-être bonne, mais comme le dit Jean, c’est « réservé » à un public bien ciblé, ce qui réduit énormément ton « marché » :confused:
Bon salaire ou corps de métier, qui n’ont pas trop de souci à trouvé un job !
Je fais parti des personnes qui continue à travailler par passion, et quand je trouve pas, c’est parce que il n’y a pas de poste, (je suis dans une branche de l’aéronautique très précise), je connais tous les sites et des contacts direct avec les DRH… Bon, je pourrais très bien aller vers le nautique ou l’automobile de compétition, mais ça me bot pas comme travail puisque un peu différent, donc soit je bosse dans l’aéro, soit je bosse pas… Je rappel que c’est par passion ! :wink:

Hmmm oui je vois, il va falloir que je fasse des tests pour voir, en sous-segmentant, en changeant un peu l’offre.

Pour l’idée de s’adresser aux parents effectivement - mais c’est plus dur de les avoir via les réseaux sociaux type Facebook ads j’imagine (la plupart des parents d’étudiants en prépa ont 45-50 ans). Peut-être via du Google Paid ads?

Au contraire. C’est vraiment la grosse tranche d’âge sur Facebook. Les jeunes désertent Facebook au profit d’Instagram, mais les 40 ans et plus sont bien sur Facebook.

Merci beaucoup - tu as raison il faut que je teste tout ça !!

1 J'aime