Un truc pour trouver un nom d'entreprise

Un petit conseil tout simple pour les personnes qui débutent, et qui sont sur le point de monter leur boite :

Quand on démarre, on n’est pas forcément sûr de rester sur le même concept pendant 10 ans. Souvent, on change d’idée après un moment, et on peut se retrouver avec un nom d’entreprise qui n’a plus rien à voir avec l’idée de départ.

Par exemple, si ton entreprise s’appelle « Garage Jean-Michel SARL », tu ne vas pas pouvoir vendre de prestations d’hypnothérapie avec ce nom là sur les factures…

C’est la raison pour laquelle j’ai toujours utilisé des suites de lettres pour le nom de mes sociétés.

Si on appelle son entreprise « YHN Productions », ou « KWB Prod », ou tout autre nom qui ne veut rien dire, on pourra vendre des formations, comme de la choucroute ou des voitures… sans que ça fasse tâche quand les clients voient le nom de la boite sur la facture.

J’ai toujours utilisé des noms d’entreprise qui ne veulent rien dire (ou dont la signification n’est pas évidente), pour cette raison, et beaucoup d’entrepreneurs le font aussi.

C’était la petite idée du soir, qui ne va rendre riche personne, mais qui peut quand même servir :slight_smile:

Et vous, comment est-ce que vous nommez vos sociétés ?

5 J'aimes

Je suis d’accord sur le principe (un nom qui peut être réutilisé) mais sceptique sur l’exemple (YHN Productions…)

Il faut pouvoir faire son auto-promotion à chaque fois que le contexte le permet (meeting ou salon professionnel, afterwork, séminaire etc), mais on ne peut pas toujours distribuer sa carte visite, par ex. quand on prend la parole pour se présenter. Si on a un nom comme Jean Rivière (facile à retenir) ça va, mais si ce n’est pas le cas il faut absolument miser sur le nom de son entreprise qui doit être facile.

Puis ça dépend de la politique de chacun. Toi, tu as intérêt à t’imposer en tant que Jean Rivière, parce que ton fond de commerce c’est toi-même (ton expertise). Donc ton entreprise peut s’appeler n’importe comment. Moi je veux faire une marque dans le réseautage vip, donc je mets en avant le nom VIPitude. D’ailleurs mon nom de famille est compliqué et si je choisissais un nom de société avec trois lettres dont on risquerait de confondre l’ordre ce serait la catastrophe :grin:

Et j’ai réutilisé ce nom. Avant j’avais un réseau pour projets personnels (anglophone) avec ce nom que j’ai arrêté, car difficilement gérable (personnes hétéroclites de tous les coins du monde).

3 J'aimes

Le changement de dénomination sociale est possible. Il a un coût certain par contre en temps, en énergie et en argent.

J’ai fait l’erreur de dénommer ma première société avec un nom qui reflétait trop son activité.

Du coup, quand j’ai voulu changer d’activité quelques mois plus tard, j’avais deux choix : me taper toute la formalité pour changer de nom ou fermer et recréer une entreprise (chose que je maîtrisai déjà).

Mon choix s’est porté sur la deuxième solution. Logique pour moi, car la création m’avait paru simple. Et je voulais repartir sur des bonnes bases. Deuxième erreur

Le coût de fermeture d’une société type SARL ou SAS (ou leur équivalent unipersonnel) est bien plus apportant que le coût de création. J’ai donc payé deux fois.

J’ai payé au prix cher le fait de ne pas avoir voulu lâché 150 €.

Cette somme représente 1 heure de temps de conseil de mon comptable. Cette heure représente le temps qu’il aurait mis à me convaincre de ma connerie. Ce tout aurait représenté une économie d’environ 1500 €.

La morale que j’en ai tirée : je préfère créer un nom de marque ou nommer comme Jean une dénomination passe-partout. Si ce nom vous sert à vendre alors c’est une marque, protégez-la à l’INPI. Sinon il n’aura qu’une valeur légale, aucune importance de le protéger.

Et aussi, si vous devez rédiger des statuts pour votre EURL, SARL, SAS, SASU, SCOOP, soyer exhaustif et large sur les activités que vous allez réaliser. Intégrer dès maintenant les activités que vous aimeriez faire plus tard.

Vous allez économiser beaucoup d’argent.

3 J'aimes

On peut aussi séparer le nom de l’entreprise et la marque.

C’est ce que j’ai fait systématiquement, dans mes business :

  • une ou plusieurs marques (nom du business tel qu’il est connu par les clients, qui est le nom qu’on met sur le site, les cartes de visites etc…)

  • nom de l’entreprise, qui n’apparaît que sur les factures et les documents administratifs, contrats etc.

5 J'aimes

J’serai curieuse de savoir ce que ça implique, légalement, businessement et administrativement en France.
La différence entre marque & nom.

Le fait d’utiliser un nom de plume …

Sur Facebook ça te pénalise d’entrée.
Impossible de s’appeler Johnny Hallyday sur ton « compte » si sur ta carte d’identité c’est Jean-Philipe Smet

Je crois que facebook ne l’autorise pas pour les comptes personnels.

Mais il y a énormément de pages Facebook qui ont le nom de plume ou de scène d’un auteur ou artiste.

La plupart des chanteurs par exemple, n’utilisent pas leur vrai nom. Beaucoup d’auteurs non plus.

1 J'aime

Pour ajouter au sujet : quand on mange dans un restaurant ou qu’on boit un verre dans un bar, qu’on paye par carte et qu’on regarde ensuite le nom de l’entreprise sur son relevé de compte, il est très courant que le nom du resto n’ait rien à voir avec le nom de la société qui a facturé.

1 J'aime

Même les supermarchés

1 J'aime

Le nom de l’entreprise est : Gecko Developpement
Gecko pour Gestion Commerciale.
Je sais que je resterais là dessus ! Il n’est pas attaché à ses fondateurs et suffisamment facile à retenir.
Avec ce nom là, on peut faire quasi ce que l’on veut !

1 J'aime

Effectivement une très bonne idée de séparer nom de société et de marque - surtout si on n’est pas sûr de vouloir rester dans une seule thématique ou si on veut pivoter par la suite !

Etant bientôt sur le point de créer ma société (d’un point de vue administratif) ça m’est précieux, merci !

1 J'aime